Facebook Rhone-Alpes
Découvrez les vidéos autour du PJR
Toi aussi, tu peux agir !
En venant découvrir des actions
En réalisant ta propre action


Archives

2006

Le projet de l'IPSSA

A l'origine du projet
Une classe de 15 élèves de 1ères STAE du Lycée IPSSA d'Etrelles. Dynamiques et motivés, ils s'inscrivent dans le cadre d'un projet scolaire de prévention.

Le point de départ
Au cours de l'un des ateliers de sensibilisation sur la sexualité et les relations filles garçons, les élèves évoquent la difficulté de certaines filles à se mettre en jupe : regards, insultes, manque de respect...

L'idée
actions “Et pourquoi ne pas essayer de sensibiliser l'ensemble des élèves du lycée sur les relations parfois difficiles entre les filles et les garçons ?”
actions ”On pourrait proposer aux filles, durant une journée, de s'habiller de façon plus féminine, même en jupe, si elles le souhaitent ...”
actions “Et de faire en sorte que filles et garçons soient en mesure se respecter davantage, et que ceux qui ne supportent plus d'entendre des filles se faire manquer de respect osent enfin le dire...
actions ”On pourrait l'intituler “La Journée de la Jupe et du Respect” , par exemple”...

Les élèves
Les 15 élèves de la classe de 1ère STAE qui se sont investis pendant plusieurs mois sur la réalisation de ce projet.

ipssa

Le projet
7 ateliers pour :
actions Réfléchir et échanger autour des relations filles et garçons
actions Élaborer le contenu de l'action
actions Concevoir une affiche et un dépliant explicatif
actions Amener les 15 jeunes à présenter leur projet aux autres élèves
actions Organiser la “Journée de la Jupe et du respect”
actions Échanger avec des professionnels autour de la mixité avec l'intervention du CIDF de Rennes.

ipssa

Le bilan
Un succès ! Déjà pendant les ateliers de préparation de l'action, certains élèves faisaient part de changements en termes de regards, de remarques dans la cour de l'établissement...
« La journée de la jupe et du respect » à été suivie par les 3 sites de l'IPSSA (Etrelles, Vitré et la Guerche). Les retours de l'ensemble des élèves sont très positifs à l'égard de ce projet original (90% des élèves interrogés ont souhaité la reconduction de cette journée).
De plus, ce projet a généré un réel intérêt de la part des médias.

Le projet de la Lande de la Rencontre

A l'origine du projet
Dans le cadre d'un projet global intitulé « Sexualité and Co' » et souhaitant donner suite à la « journée de la Jupe » initié par les élèves de l'IPSSA, 3 classes de ce lycée décident de mettre en place des actions.

Le projet «  Sexualité and Co' »
Ce projet englobe les actions menées par les 3 classes : il s'agissait, sur une journée banalisée, de permettre aux classes du lycée de découvrir les actions réalisées par les élèves participants.

actions Classe de BEPA 1 EAENR 
Entre 5 et 9 ateliers de 1à 2h chacun pour :
Réfléchir et échanger autour des relations filles et garçons
Définir et élaborer plusieurs actions
Mettre en place les plusieurs actions : un micro-trottoir vidéo, une pièce de théâtre, un « Cœur » artistique
Présenter leurs actions aux autres lycéens.

actions Classe de GFS 1
6 ateliers de 1 à 2h chacun pour :
Réfléchir et échanger autour des relations filles et garçons
Définir et élaborer plusieurs actions
Mettre en place les plusieurs actions : un espace « Préliminaires », un Photomaton, un questionnaire
musical, un stand de prévention
Présenter leurs actions aux autres lycéens.

actions Classe de Bac Pro 1
6 ateliers de 1 à 2h chacun pour :
Réfléchir et échanger autour des relations filles et garçons
Élaborer le contenu de l'action
Sensibiliser toutes les autres classes à « la journée de la Jupe »
Organiser la “Journée de la Jupe et du respect”

actions Les élèves
Les 30 élèves de BEPA1 EAENR, les 14 élèves de Bac Pro 1 et les 25 élèves de GFS 1 se sont investis pendant 3 mois mener à bien leur projet.

Le bilan
Une belle réussite ! Durant la journée banalisée sous l'angle de « la Journée de la Jupe », les élèves ont pu échanger entre eux sur les notions de respects, de discrimination au travers de la multitude d'ateliers proposés par les élèves eux-mêmes.

Plusieurs lycéennes ont reconnu que sans cette action, jamais elles ne se seraient aventurées à se mettre en jupe, ou dans une tenue simplement féminine.